(0)
Visions d'avenir

Cinq tendances Cloud majeures

  • Anthony Cirot
    Directeur Cloud, IBM France

Si en 2016 la principale question que se posaient les entreprises et leurs CIOs était de savoir s’ils devaient migrer vers le Cloud, en 2017, la question est plutôt de savoir quelle est la meilleure façon d’y arriver.

Alors que les entreprises continuent à bénéficier de l’intégration de leur infrastructure locale avec le Cloud, elles augmentent également leurs investissements dans de nouvelles workloads sur des Clouds ​​publics. De toute évidence, le Cloud – et surtout le Cloud hybride – devient une plateforme pour l’innovation.

Dans ce contexte, voici cinq tendances émergentes ou qui s’accélèrent dans le domaine du Cloud :

1) La montée de l’informatique cognitive sera pilotée par le Cloud : un nombre croissant de choses dont nous dépendons dans notre vie quotidienne et professionnelle réside dans l’océan grandissant de données qui nous entoure. Les données augmentent plus rapidement que notre capacité à leur donner du sens.

En fait, 80% des données mondiales sont «obscures» : collectées et stockées par des ordinateurs mais invisibles et inutilisables par les humains. Les solutions cognitives lèvent le voile sur ces données. Elles peuvent comprendre, apprendre et raisonner. Disponibles via le Cloud, elles continueront à générer de nouvelles expériences et à transformer des industries entières – des services financiers et du commerce aux soins de santé et au transport aérien.

2) La Blockchain apporte vérité et confiance à l’ère numérique via le Cloud : il s’agit d’une des innovations les plus prometteuses au cours des dernières années. C’est la première plateforme mondiale « peer to peer » pour les transactions professionnelles et personnelles.

De plus en plus d’organisations choisissent la blockchain sur le Cloud. On estime que l’application d’une blockchain aux chaînes d’approvisionnement mondiales pourrait générer plus de 100 milliards de dollars d’économies annuelles. Les meilleurs systèmes sont conçus à l’échelle, largement accessibles et consommables sous forme d’API ou de solutions sur le Cloud.

3) Le cloud computing serverless élimine la complexité et le coût pour le développement d’applications : une technologie émergente appelée «informatique serverless» rend l’utilisation de serveurs physiques et virtuels invisible par les développeurs pour exécuter des applications.

Les entreprises vont profiter de ses nombreux bénéfices, dont un temps de développement réduit et des coûts moindres.

4) Le Cloud deviendra un facilitateur de la sécurité : Même si de plus en plus d’entreprises migrent vers le Cloud, les problèmes de sécurité continuent à être un grand inhibiteur de l’adoption. La menace étant réelle, les principaux fournisseurs de Clouds ​​prennent des mesures exceptionnelles pour concevoir des systèmes de protections efficaces.

Les nouvelles solutions cognitives aideront à transformer ces systèmes : basées sur les renseignements de sécurité, elles génèrent non seulement des réponses, mais des hypothèses, un raisonnement et des recommandations fondés sur des preuves pour une meilleure prise de décision. Par conséquent, la sécurité cognitive aidera à accélérer les réponses et à réduire le coût et la complexité de la lutte contre la cybercriminalité.

5) La transformation de la culture vers le Cloud : alors que de plus en plus d’entreprises adoptent le Cloud, le passage vers celui-ci nécessitera une transformation qui va au-delà de la technologie. Les développeurs, les start-ups et les entreprises doivent adopter un changement de culture qui donne la priorité à l’expérience utilisateur, valorise la collaboration, la liberté d’expérimentation et un focus important sur les solutions business.

Davantage d’entreprises informatiques vont créer des espaces physiques réels – des centres d’innovation ou des garages – dans lesquels de petites équipes peuvent se rassembler pour acquérir de nouvelles compétences et collaborer autour d’innovations de rupture en utilisant les bénéfices des plateformes Cloud.

Biographie

Anthony Cirot est le Directeur Cloud d’IBM France.
Il a la responsabilité des offres, du consulting et des ventes pour les services et logiciels de transformation des systèmes d'information et de fourniture de puissance informatique dans le Cloud.

(0)

Commentaires (0)

Pas encore de commentaires

Commenter cette page

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.