(0)
Témoignages

Un cloud privé pour garantir la qualité des data de bout en bout

  • Eric Payan
    Responsable du projet Industrie 4.0 des entités Bosch en France

« L’un des prochains défis de la DSI sera d’évoluer vers la fonction de CDO. À l’heure du big data, il s’agit d’intégrer des technologies de l’information dans les processus industriels. Ce qui implique la préparation de l’infrastructure network, apte à recevoir de plus en plus d’objets connectés, le storage pour pouvoir collecter de la data et enfin les bonnes solutions software pour les analyser. Tout cela doit être anticipé en amont par la DSI avec l’objectif de développer ces concepts d’industrie 4.0 aujourd’hui incontournables.

Si auparavant, l’informatique industrielle et de gestion était deux entités distinctes, il n’y a plus lieu de les séparer. L’informatique de l’entreprise est globale et à 360°. Elle est autant dans les processus industriels, qu’au niveau commercial avec le CRM. Le champ de vision d’un DSI doit complètement s’élargir. Il doit être force de proposition, accompagner et aussi piloter les évolutions des nouveaux systèmes qui arrivent. Que ce soit l’implémentation d’un Manufacturing Execution System ou l’intégration de nouvelles applications professionnelles sur les terminaux mobiles, tout cela relève de la DSI qui ne doit avoir de cesse d’élargir son spectre et aller dans le sens de la digitalisation de l’entreprise.

Lorsqu’a été lancé le programme « usines et produits du futur », une vision du terrain s’est révélée nécessaire. Il fallait identifier les problématiques et besoins des équipes de production. À la suite d’un workshop, une dizaine d’idées ont émergé et cinq d’entre elles, après un processus d’incubation, ont donné lieu à des réalisations concrètes. Et ceci en l’espace de 18 mois. Nous avons notamment mis en place un système de contrôle de la qualité des produits piloté avec des lunettes intelligentes, relayant les informations sur des terminaux mobiles, ainsi que des systèmes d’affichage d’indicateurs clés de performance (KPI) en bout de ligne pour améliorer leur visibilité et faciliter ainsi les discussions stratégiques lors des réunions des équipes de production. Sur l’idée d’une collaboratrice, nous avons développé une application pour permettre aux ouvriers de savoir s’il y a du monde au restaurant d’entreprise.  Grâce à cet applicatif qui fonctionne par le biais d’une caméra, les temps d’attente à la cantine ont été divisés par deux. La maintenance prédictive, l’intégration d’exosquelettes pour limiter et faciliter la manipulation d’objets lourds sont d’autres projets à l’étude.

Avec des systèmes d’informations qui à l’avenir s’appuieront principalement sur les data, le sujet de la sécurité est primordiale. Et donne lieu à deux approches. La data collectée peut elle être modifié et intercepté ? Une fois stocké dans un cloud, comment assurer l’intégrité de cette donnée ? L’enjeu est de garantir la qualité de la data de bout en bout. De l’instant où elle est produite jusqu’au moment, où elle est stockée. Un cloud privé permet d’y répondre. C’est la politique adoptée par Bosch qui a déployé son propre cloud et vend aujourd’hui ses services aux entreprises. »

Biographie

De formation ingénieur en systèmes d’information, Eric Payan entre en 1989 chez Robert Bosch France ou il a pour responsabilité successive la Business Intelligence et les applications périphériques à SAP. En 2003, Responsable des systèmes d’information chez ELM Le Blanc (groupe Bosch), il lance « e-depanneur » et informatise les techniciens de maintenance. Ce projet pionnier sera primé trois fois. S’ensuit la mise sur le marché de la première chaudière communicante « Thermibox » en 2005. En 2010, Eric Payan intègre Bosch Rexroth. Il évolue en 2015 vers la fonction de CDO (Chief Digital Officer) et lance l’initiative « Industrie & Produits du Futur ». Début 2016, Eric Payan devient Responsable du projet Industrie 4.0 pour l’ensemble des entités Bosch en France et continue de mixer avec passion, technologie et créativité au service de l’industrie de demain.

(0)

Commentaires (0)

Pas encore de commentaires

Commenter cette page

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.