(0)
Témoignages

Les compétences d’architecte et d’urbanisation du SI sont fondamentales

  • Fabrice de Biasio
    Directeur des SI d’ASL Airlines France

Dès mon arrivée à la DSI d’Europe Airpost (ancienne dénomination d’ASL Airlines France) en 2008, le cloud a été à l’ordre du jour. Cette technologie a conduit à la refonte complète du système d’information de la compagnie. Pour pouvoir fournir des VM aux différentes entités de l’entreprise (commercial, technique et finance), à la demande et en interne, il nous fallait virtualiser ! Un an plus tard, l’intégralité du SI l’était. Des serveurs, au stockage, jusqu’aux postes de travail. Avec la certitude que c’est à l’informatique de suivre l’utilisateur et non  l’inverse.

Cette réorientation de l’IT vers le on demand s’est poursuivie en migrant une baie dans un datacenter, puis s’est accélérée en 2015 avec la suppression de la totalité des serveurs de l’entreprise pour n’avoir plus que des devices. Aujourd’hui, nous cherchons à orienter les VM vers du « full managé » avec l’objectif de nous  libérer de la gestion d’une l’infrastructure. La première contrainte rencontrée est d’ordre financier. Dès lors que l’on dépasse les 500 VM, le prix est sensiblement  plus élevé en « full managé » qu’en interne. Or nous avons 1000 VM pour 2800 utilisateurs. Une autre difficulté consiste à trouver un fournisseur qui puisse nous accompagner. Actuellement, les hébergeurs se contentent trop souvent de vendre de la VM en oubliant le service associé.

Migrer dans le cloud nécessite une vision d’ensemble au risque de voir émerger des systèmes d’informations disparates. Les compétences d’architecte et d’urbanisation du SI sont fondamentales pour s’assurer un SI cohérent et homogène. Mais  ne nous leurrons pas ! Le cloud n’est pas le remède à tous les maux. Sans une bonne maîtrise de son système d’information en interne, l’externalisation peut être désastreuse. Cela nécessite aussi de revoir les procédures, car le Cloud impacte la façon de travailler. Auparavant, nous faisions du support au fil de l’eau. Ensuite nous avons dû être proactifs pour trouver les meilleurs prestataires et solutions et les combiner entre elles. Aujourd’hui, il s’agit d’être prédictifs.

Avec le cloud, les problématiques de sécurité sont au premier plan. Notre métier de compagnie aérienne internationale nous confère une mission d’importance : offrir à nos clients un service irréprochable 365 jours sur 365. Un data center qui tombe en panne et c’est un avion qui reste au sol, avec une perte d’exploitation concrète à la clé. D’où le choix de mettre en œuvre un cloud hybride. Pouvoir s’appuyer sur plusieurs fournisseurs et sur une architecture trois tiers avec un mix d’interne, d’externe et un plan B est un gage de sécurité.

Biographie

D’abord analyste-programmeur dans une SSII, Fabrice De Biasio devient en 1992 responsable informatique du groupe de transport routier de marchandises et de logistique Transalliance. En 2001, il rejoint le groupe de transport Giraud International au poste de DSI. En 2008, il rejoint la compagnie Europe Airpost, renommée ASL Aviation France, pour créer une DSI tournée vers le on demand.

(0)

Commentaires (0)

Pas encore de commentaires

Commenter cette page

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.